Après avoir longtemps hésité à autoriser une nouvelle répartition de terres aux natifs, le Chef de Sodiko a finalement donné son aval pour qu’une commission composée des neufs chefs de foyer répartisse six (6) hectares de terrain. Cette commission qui sera présidée par Monsieur Ngodi Marcel (en photo assis à la gauche du chef de Sodiko) a deux mois pour rendre sa copie. Depuis son accession au trône le 14 septembre 2004, Sa Majesté Ness Essombey Ndambwe a toujours soutenue que le peuple de Sodiko devait apprendre à ne plus dépendre prioritairement de la vente des terres. Ses deux prédécesseurs à savoir leurs Majestés Emile Ness Essombey Ndambwe (1971- 1983) et Ekwala Epée Robert (1983 – 2002) ont procédé à plusieurs répartitions de terres entre les filles et fils du village. Cela a certes amélioré les conditions de vie des uns et des autres, mais cela a également crée une dépendance foncière criarde, qui est pour beaucoup dans le peu d’intérêt que certains accordaient aux études. Depuis son avènement à la Chefferie, Sa Majesté Ness Essombey s’est employée à sécuriser une partie des terres par l’obtention des titres fonciers. Appuyé en cela par le collège des notables convertis à cette nouvelle option, il a grâce au concours de certains financiers, obtenu quatre titres fonciers. L’un a servi à désintéresser les opérateurs; L’exploitation du deuxième a favorisée la réalisation de plusieurs actions (prix et bourses scolaires, nouvelle route au village, électrification, JDC, fête du 31 décembre…); Le troisième titre a été scindé en espaces réservés notamment pour le site de la future chefferie (4 hectares), une zone commerciale à mettre exclusivement en location (2 hectares), des lots réservés aux activités économiques des quatre Tumba (5000m²), une réserve foncière…Enfin le quatrième titre pourvoira les dotations du Conseil Economique (3 hectares) du Conseil de l’éducation (1 hectare), la répartition aux populations (6 hectares), la part d’un indivisaire (4 hectares), la part attribuée à la famille Djangwa Nanga (3000m²)… Pour la première fois dans l’histoire de Sodiko, chaque enfant pourra suivre la gestion des terres, en même temps que chacun verra l’impact de leur exploitation sur le développement du village et l’encadrement des populations, notamment de la jeunesse.

Moudourou Jacques

À Propos de Sodiko

Le Village Sodiko - est situé à Douala

L’histoire du peuple de Sodiko est une odyssée qui s’est vite transformée en épopée en ce que ces termes ont de plus noble et de plus valorisant.

  • + 237 651 78 21 15​⁠​ (9:30 - 18:30)
  • SM. Ness Essombey Ndambwe
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • BP : 9051 Douala Cameroun

Facebook Officiel