C’est quasi officiel, les « Journées Africaines pour le Développement Emergent » (Jade) se tiendront à Libreville au Gabon du 17 au 25 février 2014. C’est ce qui ressort d’une série de réunions préparatoires.

De nombreux Chefs traditionnels, intellectuels, porteurs de projets et hommes de culture africains devraient prendre part à ce grand évènement organisé par un réseau d’association et d’ONG sous la coordination locale de Humen, une ONG gabonaise. Idées de l’association Espéranza-Cade, les « Jade » sont un rendez-vous à la fois économique, culturel, commercial et festif qui permet aux africains d’analyser leur devenir et d’asseoir le développement et l’émergence du continent sur les principes et valeurs de l’Afrique. Organisées de manière tournante dans divers pays, les « Jade » ont la particularité de mettre l’accent sur un point essentiel dans le développement du pays hôte. Au Gabon, c’est l’agriculture et l’élevage qui seront au centre des préoccupations avec un concours du meilleur projet et des ateliers pour inciter les gabonais à investir ces deux secteurs.

Les rois et chefs traditionnels attendus auront pour rôle principal de s’entretenir avec la jeunesse, afin d’emmener celle-ci à ne pas se détourner de la culture et des traditions africaines. De nombreux thèmes ont ainsi été retenus, dont « La jeunesse, la valeur famille et la préservation de la culture africaine face au défi de  l’émergence : Une question de retour aux sources ou de recours aux sources ? », mais aussi « La palabre africaine au service de la stabilité, de la paix et de l’émergence » et « Cultes et religions d’Afrique ». Au-delà de ce forum, les Rois et chefs traditionnels présents tiendront également un conclave à huis clos. Les différents pays représentés pourront à travers leurs ambassades respectives au Gabon, profiter de l’espace « Global Héritage » pour présenter leur culture et auront une tribune dans le cadre des « journées pays » pour entretenir le nombreux public attendu sur les potentialités et opportunités desdits pays.

C’est pour s’assurer du succès de cet évènement que les trois associations et ONG impliquées dans l’organisation ont tenues une séries de réunions à Libreville et ont été reçues en audience par Monsieur Yongui, Conseiller du Ministre de l’intérieur de la République du Gabon et à la Mairie de Libreville par le Directeur de la culture de l’artisanat, de la jeunesse et par le Directeur Adjoint qui est en charge du dossier des « Jade ». L’ONG gabonaise Humen en sa qualité d’organisation hôte de l’évènement ne ménage aucun effort pour obtenir toutes les autorisations nécessaires et l’implication des entreprises sans lesquelles le succès ne pourrait être au rendez-vous. Les différentes ambassades au Gabon ainsi que les ministères habituellement concernés par ce type d’évènement ont également été contactées. Le concept des « Jade » suscite déjà l’intérêt de plusieurs pays qui expriment le vœu d’accueillir l’édition suivante. Il appartient à Humen, Espéranza-Cade et Jardin qui en sont les associations organisatrices de ne pas décevoir ces attentes (photo à drote, le Conseiller Yongui avec le Chef de Sodiko et à gauche avec la présidente de Espéranza-cade et le Coordonnateur des projets de Jardin).

À Propos de Sodiko

Le Village Sodiko - est situé à Douala

L’histoire du peuple de Sodiko est une odyssée qui s’est vite transformée en épopée en ce que ces termes ont de plus noble et de plus valorisant.

  • + 237 651 78 21 15​⁠​ (9:30 - 18:30)
  • SM. Ness Essombey Ndambwe
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • BP : 9051 Douala Cameroun

Facebook Officiel