Libreville prépare les « Jade 2014 »

C’est quasi officiel, les « Journées Africaines pour le Développement Emergent » (Jade) se tiendront à Libreville au Gabon du 17 au 25 février 2014. C’est ce qui ressort d’une série de réunions préparatoires.

De nombreux Chefs traditionnels, intellectuels, porteurs de projets et hommes de culture africains devraient prendre part à ce grand évènement organisé par un réseau d’association et d’ONG sous la coordination locale de Humen, une ONG gabonaise. Idées de l’association Espéranza-Cade, les « Jade » sont un rendez-vous à la fois économique, culturel, commercial et festif qui permet aux africains d’analyser leur devenir et d’asseoir le développement et l’émergence du continent sur les principes et valeurs de l’Afrique. Organisées de manière tournante dans divers pays, les « Jade » ont la particularité de mettre l’accent sur un point essentiel dans le développement du pays hôte. Au Gabon, c’est l’agriculture et l’élevage qui seront au centre des préoccupations avec un concours du meilleur projet et des ateliers pour inciter les gabonais à investir ces deux secteurs.

Les rois et chefs traditionnels attendus auront pour rôle principal de s’entretenir avec la jeunesse, afin d’emmener celle-ci à ne pas se détourner de la culture et des traditions africaines. De nombreux thèmes ont ainsi été retenus, dont « La jeunesse, la valeur famille et la préservation de la culture africaine face au défi de  l’émergence : Une question de retour aux sources ou de recours aux sources ? », mais aussi « La palabre africaine au service de la stabilité, de la paix et de l’émergence » et « Cultes et religions d’Afrique ». Au-delà de ce forum, les Rois et chefs traditionnels présents tiendront également un conclave à huis clos. Les différents pays représentés pourront à travers leurs ambassades respectives au Gabon, profiter de l’espace « Global Héritage » pour présenter leur culture et auront une tribune dans le cadre des « journées pays » pour entretenir le nombreux public attendu sur les potentialités et opportunités desdits pays.

C’est pour s’assurer du succès de cet évènement que les trois associations et ONG impliquées dans l’organisation ont tenues une séries de réunions à Libreville et ont été reçues en audience par Monsieur Yongui, Conseiller du Ministre de l’intérieur de la République du Gabon et à la Mairie de Libreville par le Directeur de la culture de l’artisanat, de la jeunesse et par le Directeur Adjoint qui est en charge du dossier des « Jade ». L’ONG gabonaise Humen en sa qualité d’organisation hôte de l’évènement ne ménage aucun effort pour obtenir toutes les autorisations nécessaires et l’implication des entreprises sans lesquelles le succès ne pourrait être au rendez-vous. Les différentes ambassades au Gabon ainsi que les ministères habituellement concernés par ce type d’évènement ont également été contactées. Le concept des « Jade » suscite déjà l’intérêt de plusieurs pays qui expriment le vœu d’accueillir l’édition suivante. Il appartient à Humen, Espéranza-Cade et Jardin qui en sont les associations organisatrices de ne pas décevoir ces attentes.

Humen (Gabon), Espéranza-Cade et Jardin (Cameroun), CMEFDSI (Maroc) en réseau !

Progressivement, un réseau d’associations dynamiques se met en place pour œuvrer aux côtés des Rois et Chefs traditionnels d’Afrique pour le développement du continent et l’exception culturelle africaine 'en photo la Vice Présidente de CMEFDSI et Espérance Feuzeu). 

Tout a commencé seulement en novembre 2012 et tout est déjà allé si vite et si bien. En effet, à l’occasion de l’accueil à la chefferie de Sodiko de quatre Chefs traditionnels de l’Ouest invités à Douala par l’association Espéranza-Cade, une convergence d’idées et d’options se dégage très rapidement entre cette association et l’association royale JARDIN (Jeunesse Action pour la Recherche et le Développement des Idées Nouvelles). Comprenant rapidement que c’est ensemble et en unissant leurs forces que les organisations africaines peuvent évoluer et réussir dans leurs missions, les deux associations prennent la décision de se lier dans le cadre d’un partenariat qui permet à l’une de s’impliquer dans le programme de l’autre à la demande cette dernière. Un document officiel est signé dans ce sens dans la salle « Dora Françoise » du palais de Sodiko par le Présidente de Espéranza-cade la Princesse Feuzeu Espérance et par la Vice-présidente de Jardin en charge de la solidarité, de la femme et de l’enfance, la Reine de Sodiko, Christine Ness Essombey. Quatre Chef traditionnels de la région de l’Ouest (Batié, Bangoulap, Bahok, Bandounga) et autant de la région du Littoral (Bojongo, Bonamuti, Bonantone, Sodiko) sont présents et apportent leur caution. Egalement présent, le sous-préfet de Douala IV entouré de son état-major prend acte pour le compte de l’administration camerounaise.

Depuis lors, le partenariat ne cesse de grandir, de s’internationaliser et d’investir d’autres domaines. C’est d’abord l’ONG Gabonaise « Humen » (Humanitaire et Environnement) qui rejoint le duo et qui se positionne immédiatement en épicentre de l’organisation des « Jade 2014 » à Libreville au Gabon. Cette organisation dont le dynamise des membres est reconnu au Gabon entend faire de l’évènement de février prochain un grand rendez-vous africain. Des réunions se sont tenues à son siège en juillet dernier, regroupant les leaders de Humen (Président Pambo, Commandant Makaga, Eric Ndama), une équipe de Espéranza-cade (Princesse Feuzeu, Claude Pafond) et un émissaire de Jardin (Mayiba Narcisse Pépin). Cette première réunion d’évaluation a été l’occasion de se mettre d’accord sur le programme et la dimension internationale des « Jade ». Une dimension qui va être renforcée par l’adhésion du Centre Marocain pour l’éducation et la Formation au Développement et à la Solidarité Internationale (CMEFDSI) dont la Vice-présidente, Madame Latifa Merzak contactée par Espéranza-Cade et Jardin lors du sommet des Rois à Savalou a immédiatement donné son accord. L’on annonce également la probable prochaine adhésion des associations et ONG du Bénin, de la RDC, de la République centrafricaine, du Ghana et de la République du Congo. Il est question pour ce réseau panafricain d’association d’acter auprès et sous la conduite des Rois et Chefs traditionnels d’Afrique, pour mettre en place et suivre des projets culturels et de développement. Les « Jade » (Journées Africaines pour le Développement Emergent), les « JDC » (Journées des Communautés), « Global Héritage » et le programme DAMS (Découvrir l’Afrique pour Mieux la Servir) sont les premiers projets que ce réseau en consolidation devra mener et pérenniser.

Jardin en soutien à l’éducation de la jeune fille

Fidèle à son engagement, l’association Jardin s’est impliquée dans la célébration du mérite scolaire à Sodiko en 2013. Cette année, le choix a été fait de soutenir l’éducation et la scolarisation de la jeune fille.  (Photo du haut, la Vice présidente de Jardin habille une pupille et en bas, le SG de jardin devant le lot de prix)

Plusieurs prix sont généralement offerts aux meilleurs élèves, enseignants et établissement scolaires de Sodiko à la fin de chaque année. Chacune des parties impliquées décide alors de son domaine d’intervention. Le 08 juin 2013, l’association Jardin s’est prononcée pour le soutien à la jeune fille. C’est ainsi que les 20 meilleures élèves des établissements de l’enseignement primaire et de l’enseignement secondaire ont été sélectionnée pour recevoir devant toutes les autorités de l’arrondissement leurs lots des mains de la reine de Sodiko par ailleurs 2ème Vice-présidente de Jardin en charge de la solidarité, de la femme et de l’enfant. Chaque  lauréate a également reçue un lot offert par chacune des deux entreprises partenaires de l’évènement à savoir, Nestlé et Soticam. Il faut rappeler que ce n’est pas la première fois que Jardin prend une part active dans la célébration scolaire à Sodiko. En 2011, les meilleurs élèves du désormais Lycée Bilingue de Sodiko avaient chacun reçu des vivres et aliments frais pour se nourrir pendant les vacances scolaires.

En début d’année, Jardin s’est également impliqué dans la campagne de lutte contre le paludisme et dans la distribution de moustiquaires imprégnées aux femmes enceintes avec l’appui de CCA/SIDA, a coalition de la communauté des affaires contre le Sida. La suite du programme de l’association pour l’année 2013 prévoit entre autres la promotion du mobilier, du compost et des sacs fabriqués à partir de la jacinthe d’eau (projet à très forte connotation écologique), l’organisation de la journée de solidarité et la tenue du traditionnel arbre de noël en décembre. Il faut signaler pour s’en féliciter que les premiers pupilles de jardin viennent d’obtenir le BEPC, session 2013. C’est dire que l’action de l’association a des résultats concrets. Chapeau.     

À Propos de Sodiko

Le Village Sodiko - est situé à Douala

L’histoire du peuple de Sodiko est une odyssée qui s’est vite transformée en épopée en ce que ces termes ont de plus noble et de plus valorisant.

  • + 237 651 78 21 15​⁠​ (9:30 - 18:30)
  • SM. Ness Essombey Ndambwe
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • BP : 9051 Douala Cameroun

Facebook Officiel